Le CNE d’aujourd’hui et le CNE de demain – Comment réformer et valoriser le Conseil national pour étrangers ? (salle 1)

Echange entre les représentants des partis politiques : Marc ANGEL  (LSAP), Gary DIDERICH  (Déi Lénk), Gusty GRAAS  (DP), Alex PENNING  (ADR), Méris SCHOVIC  (Déi Gréng), Claude WISELER  (CSV)

et les membres du CNE : Franco Avena (président), David Foka (rapporteur de la Commission pour la jeunesse, l’éducation et la formation continue), Munir Ramdedovic (rapporteur de la Commission pour les Migrants et les Frontaliers) et Zsuzsa Várkonyi-Karsai (co-coordinatrice du Groupe de travail pour la politique de communication).

Modération : Carole Schimmer, journaliste à 100,7
Conférence-débat en français avec interprétation simultanée en anglais.

Les discussions aborderont trois matières clés :

  • La procédure de l’élection des membres du CNE, et notamment la question de la base électorale (qui peut voter), la répartition de la représentation des étrangers au sein du CNE, l’éligibilité des candidats (qui est susceptible de postuler), la procédure elle-même et la question de la double nationalité.
  • Les questions relatives à l’autonomie du CNE, et notamment les interrogations suivantes: le CNE doit-il être soumis à la supervision d’une autre institution, elle-même sous la tutelle d’un ministère ? Doit-il être complètement indépendant ? Quelles ressources financières devraient être mises à sa disposition pour son fonctionnement ?
  • Le rôle du CNE dans la procédure législative de l’Etat Luxembourgeois : le CNE devrait-il être sollicité pour rendre son avis dans toutes les matières qui concernent les étrangers au Luxembourg ? Les avis du CNE devraient-ils être adressés directement au gouvernement ? Ses avis devraient-ils être publics ?

Proposée par le CNE

Retour page débats